´╗┐ Jean-Baptiste ALLAIN-DUPRÉ ´╗┐

Jean-Baptiste ALLAIN-DUPRÉ (1739-1822), compositeur méconnu
par Philippe Allain-Dupré (son arrière-arrière-arrière petit-fils)


En ce qui concerne l'interprétation de ces sonates, il semble que la présence d'un violon soit indispensable, même si l'on peut se passer d'une basse d'archet (ad libitum). Dans ce cas certains passages en tierce à la main droite peuvent être simplifiés

Le pianoforte peut évidemment remplacer le clavecin. Mais l'inventaire après décés de Jean-Baptiste ne mentionne qu'un clavecin et un violon au domicile familial.

Il faut noter l'extrême précision des agréments : les tremblements sont notés avec ou sans terminaisons, commençant par la note réelle ou supérieure. La curieuse notation des doublés (grupetti) par un ? vertical et non horizontal comme celà s'écrit maintenant.